Courtoisie: La lumière collective - Facebook

Aimer le cinéma malgré tout

Les salles de cinéma sont fermées. Et selon les informations qui circulent, elles vont l’être pour un moment encore. Comment alors ramener le cinéma à la maison, et ce, en dehors — ou en boudant volontairement — des plateformes mainstream? Pour plus de contenu made in Québec, pour encourager les cinémas indépendants d’ici ou pour ouvrir vos horizons en audio-visionnant du contenu rare et éclaté, seront proposées ici diverses alternatives aux géants du streaming

Aime ton cinéma

Déjà, sur aimetoncinema.ca, une initiative du Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec soutenue par la SODEC et Téléfilm Canada, sont répertoriées diverses manières d’audio-visionner du contenu fait ici. Trois possibilités s’offrent à vous: en salle, à la télé ou sur des plateformes en ligne. Des suggestions vous permettent d’explorer les films à l’honneur, allant de thèmes du moment (films d’horreur québécois, la région à l’honneur, etc.) à certaines particularités (réalisatrices, courts-métrages, etc.), en passant par les festivals en cours ou antérieurs (RIDM, CINEMANIA, FNC, etc.).

Vous pouvez y effectuer des recherches par genres ou selon le mode d’audio-visionnement désiré — possible de limiter la recherche aux plateformes en ligne et à ce qui passe à la télé, donc pratique! Le site vous proposera ensuite les possibilités d’écoute, tout ça dans le noble but de mettre à l’honneur notre cinéma québécois tout comme les divers festivals, actualités et initiatives relatives à son industrie. Allez, vous aussi, découvrir les #filmsdici.

Courtoisie: Aime ton cinéma - Facebook

Le Cinéma Moderne

Le Cinéma Moderne, charmant cinéma indépendant de quartier situé dans le Mile-End et organisme sans but lucratif, propose une magnifique programmation en ligne. Initiative d’un duo passionné de cinéma et à l’avant-plan de son foisonnement ici et ailleurs, l’ancienne directrice générale des RIDM, Roxanne Sayegh et son acolyte Alexandre Domingue, président-fondateur de Post-Moderne, maison de post-production et de location cinématographiques, ce petit cinéma de 54 places annexé à un café-bar, voit le jour en 2017.

Ayant pour mission de proposer aux Montréalais une expérience en salle unique grâce à une programmation décomplexée, composée à la fois de films rares, de répertoire, de genres, et diverses rétrospectives issues de collaborations avec des institutions d’enseignement, des festivals québécois et divers organismes, en plus de ses séries mensuelles ou à l’année, pour les petits et grands, l’administration propose un versant en ligne de sa programmation fascinante, au coût abordable. N’hésitez pas à consulter les nouveautés à l’affiche sur son site web, elles vous donneront la piqûre. Ou encore, pourquoi ne pas offrir une carte-cadeau du Cinéma Moderne à vos cinéphiles préféré.e.s pour le temps des Fêtes?

Courtoisie: Cinéma moderne - Facebook

Les cinémas Beaubien, du Parc et du Musée

Le regroupement des Cinémas Beaubien, du Parc et du Musée offre, lui aussi, une programmation diversifiée en ligne, renouvelée toutes les semaines, qui comporte du cinéma varié d’ici et d’ailleurs, accessible à moindre coût sur la plateforme de visionnement VIMEO. Ces trois cinémas se sont unis dans une mission d’économie sociale et sans but lucratif visant à promouvoir le cinéma sous toutes ses formes, qu’il soit indépendant — la majorité de sa programmation — ou parfois grand public, tout en portant une attention particulière aux sorties de films québécois. Leur mission est très noble et mérite d’être privilégiée.

Il est également possible de se procurer des cartes-cadeaux pour des sorties éventuelles au cinéma, que ces sorties soient virtuelles ou actuelles — lorsque ce sera possible. Restez à l’affut des sorties de films annoncées chaque semaine sur leur site web!

Courtoisie: Cinéma Beaubien - Facebook

L’ONF

On ne peut passer à côté du site institutionnel de l’Office national du film du Canada (ONF), qui propose — depuis longtemps déjà — un répertoire comportant plus de 3000 films; des nouveautés comme des classiques, tous canadiens, accessibles gratuitement, louables à la demande ou téléchargeables pour une modique somme.

L’on peut de plus y personnaliser son profil en ligne, pour ainsi constituer notre propre sélection de films, y ajouter nos commentaires, etc. La collection inclut des films de fiction, des documentaires, des films d’animation, des films expérimentaux et des œuvres interactives. Elle s’adresse à un public de tous les âges et est disponible intégralement en français et en anglais. N’hésitez pas à explorer, à vous perdre dans ces collections, et vous ferez de belles découvertes!

Courtoisie: ONF - Facebook

tënk.ca

Tënk.ca, versant canadien de la plateforme vidéo à la demande coopérative du même nom basée en France (et disponible partout en Europe) et financée ici au Québec, regroupe quantité de films documentaires — souvent difficilement accessibles — présentant pluralité de points d’écoute et de regards sur le monde; des documentaires sélectionnés par des artistes, des programmateurs.trices, des professeur.e.s passionné.e.s et autres artisan.e.s du milieu cinématographique québécois.

Les films, issus de diverses programmations dans les cinémas comme de sélections dans les plus grands festivals, de la marge ou ayant fait leur marque comme classiques, sont divisés en catégories allant de l’histoire et la mémoire à celle du territoire, de la musique à celle des expérimentations de toutes sortes. La proposition s’en trouve vaste, généreuse et intéressante. Des abonnements à cette plateforme sont offerts pour audio-visionner son contenu, allant de trois mois à un an. Il y en a pour tous les goûts: à découvrir, vraiment!

Courtoisie: Tënk.ca - Facebook

La lumière collective

Pour les plus fous et curieux.ses d’entre vous, La lumière collective, microcinéma de films, de vidéos, de cinéma élargi et expérimental, studio d’artistes et collectif de commissariat situé dans le Mile-Ex, à Montréal, propose une programmation de cinéma expérimental contemporain local et international en ligne sur son site web, en raison des restrictions imposées.

Bien que la mission de ce collectif d’artistes et de commissaires repose d’abord et avant tout sur le fait de présenter les films dans leur format d’origine — le cas échéant en 16 mm, en 35 mm, en HD ou sous forme de performances — en présence d’un.e artiste, l’organisme offre pour tout l’automne, à raison de nouvelles sorties chaque semaine, de nouveaux films à découvrir, accompagnés d’un texte de commande en partenariat avec VISIONS et la revue HORS CHAMP. Vite, ils ne demeureront à l’affiche qu’un mois après leurs sorties, et c’est complètement gratuit! Bien évidemment, un don au montant de votre choix, aux artistes ainsi qu’au microcinéma, est suggéré et encouragé.

Courtoisie: La lumière collective - Facebook

Enfin, les divers festivals de cinéma, tenus en ligne cette année, se succèdent depuis le début de l’automne. Vous avez d’ailleurs jusqu’au 2 décembre pour explorer les films présentés dans le cadre des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM). Enfin, pour les amateurs de courts-métrages, Longue vue sur le court se tient du 21 au 29 novembre 2020.

À défaut de pouvoir assouvir notre désir-rituel d’aller au cinéma et bien qu’elles ne puissent pas remplacer le grand écran et l’expérience du cinéma en salle, espérons que ces nombreuses — et non exhaustives — alternatives locales (à distance) sauront vous réconforter un peu!

Bon cinéma (malgré tout)!

Share on facebook
Facebook